Amicale du Trateur Renault

© Tous droits réservés Amicale du Tracteur Renault 1993-2019

   1975 - 1985

 

Sources extraits du CD-Rom Amicale du Tracteur Renault (1999- Jacques Gouet)

et extraits de l'Encyclopédie du Tracteur Renault 

3 tomes (1919-1970)-(1971-2000)-(2000-2005) Editions ETAI

(Avec l'autorisation de reproduction des éditions ETAI)

     La montée en puissance était toujours d’actualité, et les commerciaux attendaient avec impatience un 145Cv, c’est en 1975 que le 1451-4 fut commercialisé. Mais Renault ne possédait pas de transmission pour cette puissance ; c’est une transmission ZF qui fut choisie ainsi qu’un pont avant ZF.  

     De la puissance oui, mais le choc pétrolier mettait en exergue la consommation spécifique des moteurs et sur ce point les moteurs MWM n’étaient pas si mal placés, ainsi Renault dans un marché en chute constante allait redépasser la barre des 15% (avec 67 tracteurs construits par jour) et même ravir la première place aux immatriculations en France.

    Cette même année des décrets sur la sécurité apporteront des changements importants ; notamment par l’adoption d’arceaux de sécurité et de nouveaux tests OCDE sur les cabines.

    Renault soucieux su confort de ses Clients en profita pour améliorer ses intérieurs de cabines.

    Renault fabriquant de tracteurs se devait de concrétiser des accords avec des constructeurs de machines agricoles, c’est avec Rivière Casalis que Renault pu vendre sous sa marque une gamme complète de ramasseuses-presses arrêtant du coup la distribution des outils Carraro.

    En 1976, une nouvelle gamme vignes et vergers est présentée : en fait il s’agit plus d’un restyling que d’une nouveauté.

     L’évolution du 4 x 4 a tout naturellement incité le bureau d’études à améliorer le rendement du pont avant ; d’autant que Renault pouvait se targuer d’avoir une des meilleures répartitions de poids avant-arrière du marché ; ainsi Renault dota ses ponts avant du Blocamatic.  
    Cette même année fut mis au point un double poste de conduite permettant des travaux avec ensileuse à 2 rangs, fraise de déseneigement , débroussailleuse etc.  

    Renault fera également une grande démonstration près de Montélimar ; aux industries et collectivités avec ses tracteurs travaux publics.  

   Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs disait le proverbe !

   Renault y apporte un formidable démenti, en effet en 1977 le relevage et la prise de force avant sont nés, augmentant ainsi le rendement du tracteur.  

 

    Le 10 octobre 1977 la direction du machinisme agricole et du matériel forestier est créée ; elle inclut la CEMET spécialiste du matériel forestier.

    Renault étend son emprise sur Rivière Casalis en 1978 en prenant la majorité dans le groupe : la gamme Rivière Casalis fait maintenant partie de la gamme Renault ; Monsieur Abonnat ancien directeur industriel Renault en prend la direction.

   Mais la gamme tracteurs évolue également en 1979 : Renault sort la boîte de vitesses B07 à inverseur mécanique synchronisé pour la gamme moyenne.  

   Dans le même temps, la chasse aux décibels est ouverte ; et les cabines se transforment peu à peu en intérieur de voiture, chauffage, ventilation, l’auto-radio a également sa place.

   L’année 1978 se terminera par une nouvelle première place aux immatriculations en France et Renault marquera l’événement par un défilé sur les champs Elysées le 7 mars 1979.

   Fin 1979 début 80 les vignes et vergers changent de look et deviennent bicolores.

   En 1980 la Régie Renault identifie ses différentes activités par un logo personnalisé.

   Ainsi le logo Renault Agriculture devient celui que vous voyez à l’écran et la couleur verte représentative de l’agriculture.  

    Le marché du 4 x 4 devenant de plus en plus important, Renault se dota de moyens industriels pour fabriquer ses propres ponts avant pour toute sa gamme.  

1981 l’année de la renaissance !

-         lancement de la série TX

-         lancement de la série S

et l’adoption d’une nouvelle couleur pour les tracteurs qui deviennent en fait bicolores.

Une campagne de presse et une convention réseau sans précédent accompagnent ces lancements.

Dans un marché en pleine déprime, Renault crée la surprise au SIMA 1981.

La gamme TX possède manifestement une avance technologique et ergonomique, ce qui lui vaut de recevoir le label « Formes et Industries » de l’Institue Français d’esthétique industrielle.  

 

  Parmi les nouveautés notons entre autre :

-         un siège réglable et pivotant

-         un volant inclinable

-         une transmission à inverseur mécanique synchronisé

-         un relevage et prise de force avant

-         une cabine basculable qui facilite l’accès aux organes essentiels du tracteur

et pour parfaire le confort de cette cabine, un conditionnement d’air.

  Le succès de cette nouvelle gamme ne se fait pas attendre ; en 1981 Renault gagnait un point de pénétration avec 19,01% d’immatriculations en France.

  La gamme TX s’élargit en 1982 vers des tracteurs de puissance inférieure tels que les 103-12 et 103-14 TX ; les 95-12 et 95-14 TX.

  En septembre 1982, Renault lance les TS pour s’adapter aux phénomènes économiques qui entourent le monde agricole. Il s’agit de TX dépouillés avec curieusement une seule porte à gauche.  

  Cette série TS se déclinera jusqu’au 75-12 et 75-14 TS qui à l’occasion reçoivent une nouvelle transmission la B17.  

    La facture pétrolière est encore lourde à supporter Renault en collaboration avec le CEMAGREF met au point en 1983 un dispositif d’assistance à la conduite l’ECOCONTROL, le principe visuel est simple ; le conducteur doit faire en sorte que les aiguilles se croisent dans la zone verte pour être en conduite économique ? Ce concept a obtenu la médaille d’OR du SIMA 83.

   Le 24 octobre 1984 Monsieur Denis Berger est remplacé par Monsieur Gilbert Guez à la tête de Renault Agriculture.  

   La gamme RS est présentée en 1984, la grande nouveauté c’est la super structure et sa cabine à transformation. L’idée était de concevoir une cabine modulable dont la structure devenait arceau. Cette gamme n’eut que peu de succès, elle ne fut commercialisée que pendant 3 ans.  

 

  1984 c’est aussi la présentation au SITEVI d’une nouvelle gamme vignes et vergers ; 6 vignerons de 35 à 65 Ch et 5 fruitiers de 48 à 69 Ch dont un Carraro.

   

  S’il est un marché que Renault n’a jamais prospecté ; c’est bien celui des Parcs et Jardins. Aussi en cette année 1984, Renault conclut-il un accord de distribution avec Mitsubishi , ainsi née la série « D » comportant 8 modèles ; mais le marché était déjà bien verrouillé et cette gamme fut vite abandonnée.