Amicale du Trateur Renault

© Tous droits réservés Amicale du Tracteur Renault 1993-2019

 Les premières constatations

Identification du RK

Plaque Châssis

Plaque Moteur

   

   

- Moteur vue de Gauche

Nos premières constatations :

Système de chauffe à remettre en état

- Test des injecteurs: ils fonctionnent, c’est plus un jet à faible pression qu’une réelle pulvérisation mais ce serait à priori normal pour ce type de moteur. Démontage et dégommage des 2 pompes à carburant sur la pompe d’injection, tentative d’amorçage pas totalement concluante mais non terminée faute de temps, à reprendre lors de la prochaine séance. Il faudra vérifier le fonctionnement des clapets anti retour. Il est à noter que les tuyauteries sont propres et que le circuit n’est pas pollué.

   

Ci-contre

- Démontage des collecteurs d’admission d’air pour vérifier les clapets et le bas moteur. On constate qu’une des vis de tête de bielle (fixation sur vilebrequin coté droit du cylindre avant) est desserrée et la goupille arrêtoir est absente. Resserrage et montage d’une nouvelle goupille. L’ensemble est propre , un des clapets ne ferme pas complétement sur 2 lames, il faudra pré contraindre la lame pour qu’elle plaque bien.

- En attendant, nous réinspectons le réservoir le fond du réservoir est troué à de nombreux endroits. Démontage de la jauge grippée sur son support. Le réservoir est remis à un métallier qui en refera un neuf.

- Démontage volant de direction et support de volant, nettoyage de l’arbre et du moyeu de guidage. Jeu important au niveau de la bague de guidage, pièces reprises en usinage pour réduire le jeu.

   

- Difficulté d’amorçage de la pompe à carburant du cylindre avant, le carburant n’arrive pas correctement. Après nouvelle vérification du clapet de pompe, on constate que le ressort ne semble pas d’origine et semble avoir été bricolé, on le remplace par un ressort plus souple. Après remontage le carburant arrive et l’injecteur fonctionne. Réalisation d’un joint un peu plus épais du carter cloche du système d’entrainement des pompes, maintenant le levier actionneur manuel fonctionne correctement, le point dur a disparu.
Tentative de mise en route : le moteur démarre et ne cale plus comme la semaine dernière.
Il faudra toutefois refaire un essai la semaine prochaine avec une alimentation de carburant par gravité naturelle car lors de l’essai nous avions une poire sur le tuyau d’alimentation pour aider à amorcer et purger le circuit.
- Pour le moment, le moral n'est pas au beau fixe, mais l'espoir est toujours là !

- Donc à suivre !

Ce tracteur a été fabriqué en Mai 1928 (plaque N°7); il n'est pas en très bon état, mais nous sommes très curieux car c'est le seul modèle dit à "huile lourde" ou semi diesel que Renault aura fabriqué et en petite quantité 100 exemplaires. Notre curiosité s'en est trouvée accentuée car nous n'avions jamais travaillé sur un moteur semi diesel.
Mais le plus ennuyeux, était que nous n'avions aucune documentation technique, donc en avant vers l'inconnu !

   

   

- Moteur vue de Droite.

Photos ci-contre

- Face avant berceau cassée, il faudra ressouder un morceau

- Suintement d’huile aux trompettes arrière gauche et droite

   

   

- Démontage de la colonne de direction. Articulation du levier de commande des gaz grippé, nécessité de le chauffer au chalumeau pour le débloquer. Le secteur denté est très abimé et sera à refaire.
- Revenons au moteur; amorçage des pompes à carburant à l’aide d’une poire, une fois amorcées les injecteurs injectent bien (au point mort haut) en actionnant la pompe à la main mais aussi en faisant tourner le moteur à la manivelle. Vérification de la pompe à huile, après quelques difficultés pour la réamorcer et un complément d’huile moteur on constate que la pompe fonctionne correctement. Remontage des clapets d’admission d’air après avoir réalisé 4 nouveaux joints d’étanchéité.
- Tentative de démarrage du moteur: à plusieurs reprises le moteur a démarré mais a calé aussitôt.
Il semble que l’injecteur du cylindre avant ne soit pas suffisamment alimenté en carburant (problème de pompe à carburant éventuellement) Démontage du carter de pompe d’injection car il y a un point dur sur l’actionneur manuel A , en remontant le carter de quelque dixièmes de mm ça fonctionne, on devrait pouvoir traiter ce problème en refaisant les joints B et C.
- Grosses fuites de fumée aux liaisons bloc moteur/collecteur d’échappement et rehausse, après démontage on constate que les vis étaient peu serrées et qu’il n’y avait pas de joint d’étanchéité. On va réaliser 2 joints.
On en profite pour voir les pistons.